オペラ・ガルニエの新シーズン!

En ce jour de rentrée, certains prennent le chemin de l’école, et d’autres celui de l’Opéra… C’est peut être l’occasion de se remémorer quelques passages de ce lieu magique ! Nous remercions Adrien Perreau pour son article : « L’Opéra de Paris, c’est une tradition et un héritage…C’est mon héritage et ma langue. » affirme Aurélie Dupont directrice de la danse à l’Opéra de Paris.

Tradition ancienne : après avoir excellé comme danseur et avoir donné faste et prestige au ballet de cour, Louis XIV décide de ne plus danser en 1670. Soucieux, dans le même temps, de faire du style noble un véritable art de la scène, il crée l’Académie royale de Danse par lettres patentes de mars 1661. 

書籍「Opéra mon Amour」の表紙 著者 Jérôme Clochard (Jérô) Photo Franck Stromme

Jean-Batiste Lully est nommé à vie à la tête de l’Académie royale de Musique, en mars 1672, et il fait appel à Pierre Beauchamp pour régler les divertissements dansés de ses tragédies lyriques : l’Opéra de Paris et son Ballet sont ainsi créés. Ce sera, d’après Hugues Gall (directeur de l’Opéra national de Paris de 1995 à 2004), la plus ancienne et la plus turbulente des maisons d’opéra au monde. Peut être le qualificatif de « turbulente » découle-t-il de la fierté légendaire et inaltérable des professionnels de la Maison ? A Paris, il était de bon ton de s’habiller en robe de soirée et en costume ou même parfois, en smoking. On attribue à Rolf Liebermann, (compositeur, grand directeur de 1973 à 1980) le fait d’avoir déclaré accepter les « jeans baskets ». Depuis, il n’y a plus véritablement de code vestimentaire à l’Opéra national de Paris. Notons que Rolf Liebermann fut aussi le premier « étranger » depuis Lully à diriger l’Opéra de Paris ! Le concours annuel du Corps de ballet est une tradition à laquelle les danseurs restent attachés. 

Mais depuis 2014 plus de tintement de clochette du jury pour appeler le candidat suivant. « Ce son, c’était l’horreur. Il nous a poursuivis pendant toutes nos années à l’école du Ballet et on le retrouvait, une fois entré dans la compagnie ! » commente Amandine Albisson, étoile du ballet de l’Opéra de Paris. Une tradition pour les Petits rats de l’Opéra Garnier : chaque année au mois de décembre, les 134 garçons et filles que compte la célèbre école de danse se produisent sur scène dans un spectacle appelé « Démonstrations » afin de montrer au public et à leurs proches les progrès accomplis. Au baisser du rideau, les petits rats se précipitent vers l’artiste dont ils souhaitent le parrainage de « petite mère » ou « petit père ». Depuis plus de trois cents ans, une chaîne ininterrompue de traditions et de gestes, confiés de corps à corps, par des milliers d’interprètes, de professeurs, de chorégraphes, sauvegarde et perpétue dans cette transmission le style français.

このような伝統を、ロシアを抜きにして語ることはできないでしょう。

パリでスターダンサーだったマリウス・プティパは、1847年にサンクトペテルブルクに招かれ、60年近く滞在することになる。マリウス・プティパは、この地にロシア・バレエ学校を設立し、絶大な人気を博した。ダンスとは3つの感情の出会いとその超越である。飼いならされた肉体が解放され、魂と一体となる感情、詩へと変わる身振りの感情、演者を身体性から解放し、アイデアの表現者とするテンポの感情だ」。バレエ・リュスとセルゲイ・ディアギレフを語らないわけにはいかないだろう。1907年にガルニエ宮でロシアの歴史的な5大コンサートを始めたが、1909年にシャトレ座でバレエ・リュスの名の下に結成した芸術家一座が初めて公演を行った。どの公演でも、ダンス、音楽、装飾を融合させ、まさに総合芸術の傑作を作り上げた。「バレエを制作するとき、私はこの3つの要素を片時も見失わない」(セルゲイ・ディアギレフ)。

L’Opéra de Paris a disposé en plus de 300 ans successivement de 13 salles avant la quatorzième de la Bastille, en conservant ses traditions ! Adrien Perreau, Chargé du Patrimoine du Palais Garnier.